Vous êtes ici : Les dossiers d'Economie Magazine > Finance > 3 façons de financer l’achat d’une maison

3 façons de financer l’achat d’une maison

financement de maison

Après vous être accordé des mois et des semaines de réflexion, vous êtes fermement décidé à devenir le propriétaire de votre appartement. Il ne vous reste plus qu’à trouver le financement de votre projet immobilier. Lequel de ces trois moyens de financement vous conviendrait le mieux ?

Les capitaux propres

Bien sûr, le scénario idéal est que vous financiez vous-même l’achat de votre futur lieu de résidence par l’intermédiaire de vos fonds propres. Toutefois, voici un projet particulièrement ambitieux qui nécessite beaucoup de capital. Réussite dans les affaires, héritages et fortunes, pécules issus de la vente d’un ou de plusieurs biens immobiliers… Rares sont les personnes qui ont cette opportunité. Ainsi, pour éviter l’endettement à long terme, beaucoup n’hésitent pas à faire de l'épargne dès même leur entrée dans la vie active.

Et les solutions de placement sont nombreuses pour ne citer que les livrets A par exemple et autres livrets d'épargne propres à chaque banque, qui sont rémunérés. En alternative, il y a aussi le placement en SICAV (Société d’investissement à capital variable). Toutefois, c’est le PEL ou Plan d’épargne logement qui rencontre le plus de succès chez les Français, quand bien même son taux d’intérêt a chuté de 2,70 à 1,5 % au mois de février 2016.

Le crédit immobilier

Sans grande surprise, le prêt immobilier est encore aujourd’hui le moyen le plus utilisé par les particuliers pour accéder à la propriété. Cet emprunt peut se négocier à la fois auprès d’une banque ou d’un organisme de crédit. Et fixe ou variable, pour trouver le taux le plus compétitif, il ne faut pas hésiter à utiliser les comparateurs de crédit en ligne. Attention cependant, avec la crise économique qui perdure, les critères d’octroi de ce prêt sont de plus en plus drastiques.

économies

En effet, sans un apport financier conséquent et un taux d’endettement faible, l’obtention de ce crédit est très difficile, voire même impossible. D’où l’utilité de recourir aux services d’un courtier immobilier, un intermédiaire qui défendra votre dossier auprès des établissements de prêt. Le montant des honoraires de ce professionnel est l’équivalent de 1 % du montant de la somme que vous souhaitez emprunter.

Le sponsoring

Si vous n’avez pas assez mis du côté, ou dans le cas où le crédit immobilier ne vous inspire pas, vous pouvez toujours essayer de vous faire sponsoriser. Depuis quelques années, pour cause de manque de moyens, de plus en plus de personnes, particulièrement les primo-accédants se tournent en effet vers cette solution. Attention toutefois, car le sponsoring ne concerne que la construction ou la rénovation. Vous ne pourrez en bénéficier que si vous êtes déjà propriétaire d’un terrain, ou d’une vieille bâtisse. Et le grand avantage est que vous pourrez enfin dessiner le logement de vos rêves.

Comment ça marche ? C’est très simple, il suffit de trouver des donateurs qui accepteront de prendre en charge la réalisation de votre maison. Ces sponsors peuvent être des professionnels du bâtiment, des fournisseurs de matériaux, les enseignes d’ameublement et de décoration, ou encore des artisans. En contrepartie, vous devez faire leur publicité autour de vous, avec des panneaux ainsi que sur internet par l’intermédiaire de réseaux sociaux.En France, ce genre de financement n'est pas vraiment développé.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur l'économie sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : nqB7FV

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires