Vous êtes ici : Les dossiers d'Economie Magazine > Economie > Situation économique des fonctionnaires, qu'en est-il de leur pouvoir d'achat ?

Situation économique des fonctionnaires, qu'en est-il de leur pouvoir d'achat ?

Situation économique des fonctionnaires, qu'en est-il de leur pouvoir d'achat ?

Le pouvoir d’achat des fonctionnaires fait l’objet de vifs débats dans l’actualité et au sein des instances politiques et syndicales. D’un côté, l’objectif des pouvoirs publics est de faire converger au maximum les revenus des fonctionnaires avec ceux des salariés du privé, de l’autre, les 5,5 millions d'agents de la fonction publique et leurs représentants syndicaux déplorent une baisse de leur pouvoir d’achat et même un décrochage annoncé avec le privé en matière de revenus. Explications.

Des éléments qui entravent le pouvoir d’achat des fonctionnaires

Depuis plusieurs années, les fonctionnaires doivent faire face à des mesures qui grèvent leurs revenus, ou qui empêchent leur pouvoir d’achat d’augmenter, du gel de leur point d’indice salarial à la hausse de la CSG, en passant par l’augmentation de leurs cotisations retraite.

Le gel du point d’indice salarial des fonctionnaires

Le point d’indice salarial est ce qui sert à calculer le salaire brut d’un fonctionnaire. Pour déterminer sa rémunération mensuelle, cet indice est multiplié par un indice majoré qui correspond à l’échelon, au grade, au cadre d'emploi et à l’ancienneté des agents de la fonction publique. La valeur de ce point d’indice (en montant annualisé) s’élève à 5 623,23 euros depuis le 1er février 2017.

Après avoir augmenté depuis le début des années 2000, mais de manière plus ralentie que l’inflation, le point d’indice salarial est gelé depuis 2018. Le niveau des salaires des fonctionnaires continue donc de se creuser avec celui de l'inflation.

La hausse de la CSG

Si, pour les salariés du privé, la hausse de la CSG est compensée par la baisse de certaines charges comme les cotisations maladie et chômage, la situation n’est pas identique pour les fonctionnaires qui ne paient pas les mêmes cotisations et qui n’ont pas connu de baisse de leurs charges propres.

Pour compenser la hausse de la CSG, les fonctionnaires ont néanmoins droit depuis 2018 à une indemnité de compensation (IE-CSG). Cette dernière permet aux agents de la fonction publique, sous certaines conditions, de ne pas perdre de pouvoir d’achat mais elle n’entraîne pas une augmentation de leurs salaires. De plus, il est prévu que le montant de cette indemnité sera gelé après 2020.

La hausse annuelle des coti­sa­tions de retraite

Les cotisations retraite des fonctionnaires connaissent aussi des augmentations depuis plusieurs années dans le but, voulu par les pouvoirs publics, d’un rapprochement avec les régi­mes des sala­riés du privé. Ainsi, la hausse de ces cotisations va se poursuivre en 2020 pour atteindre 11,10 %, un niveau

proche de celui de l’ensem­ble des sala­riés.

Mais les salaires des fonctionnaires continuent d’augmenter

Si les fonctionnaires, et en particulier les syndicats qui les représentent, mettent en avant un recul, tout du moins un gel, de leur pouvoir d’achat, les salaires des agents de la fonction publique ne reculent pas. Tous statuts confondus (hors militaires, assistants maternels, internes et externes des hôpitaux et apprentis), le salaire net moyen en équivalent temps plein est de 2 280 euros par mois en 2017 selon les dernières données disponibles de l’Insee. Une augmentation de 1,9 % par rapport à 2016.

En 2017, les salaires des agents publics ont en effet bénéficié de la hausse de la valeur du point d’indice (+ 0,6 % en juillet 2016 et + 0,6 % en février 2017). Si l’on prend en compte l’inflation, les salaires nets moyens des fonctionnaires ont progressé de 0,9 % entre 2016 et 2017. Les chiffres pour 2018 prévoient toutefois une hausse plus modeste, même si les salaires restent dynamiques dans la fonction publique.

Par comparaison, l’Insee indique que le salaire net en équivalent temps plein pour les salariés du privé est en moyenne de 2 238 euros par mois (donnée 2016), soit une augmentation des rémunérations de 0,5 % par rapport à l’année précédente.

À côté de leurs salaires qui continuent d’augmenter, même si la hausse n’est pas d’une grande ampleur, les fonctionnaires bénéficient d’une indemnité appelée garantie individuelle du pouvoir d'achat (Gipa) si l'évolution de leur rémunération brute est inférieure, sur 4 ans, à celle de l'indice des prix à la consommation. Concrètement, la Gipa a pour but de compenser la perte de pouvoir d'achat de certains agents de la fonction publique dont la rémunération a peu augmenté au cours des 4 dernières années.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Continuez votre lecture ...

  • Qu'est-ce qu'un cycle économique ? Qu'est-ce qu'un cycle économique ? Le cycle économique représente l’ensemble des fluctuations des activités économiques d’un pays. La périodicité de ce cycle varie dans le temps de manière régulière. Le taux de croissance...
  • Prôner la décroissance, ça veut dire quoi ? Prôner la décroissance, ça veut dire quoi ? La décroissance est un concept économique, politique et social, qui remet en cause l’idée selon laquelle l’augmentation des richesses conduit au bien-être social. Cette théorie vise donc à...