Vous êtes ici : Les dossiers d'Economie Magazine > Finance > Combien coûte un permis de conduire ? Comment le financer ?

Combien coûte un permis de conduire ? Comment le financer ?

L’apprentissage de la conduite représente un budget conséquent. Plusieurs solutions existent et permettent d’en réduire le coût.

Depuis plusieurs années, les délais pour passer le permis de conduire s’allongent faisant également augmenter son coût. Son financement, en particulier auprès des plus jeunes, est devenu un véritable problème. Sous réserve de respecter certaines conditions, les jeunes, les chômeurs et les personnes handicapées peuvent bénéficier d’une aide pour financer leur permis.

Combien coûte un permis de conduire ? Comment le financer ?

Le passage du permis de conduire, une dépense conséquente pour les candidats

Le coût du permis de conduire est de 1.200 euros en moyenne. Ce prix inclut le passage des épreuves du code et de conduite. Le coût du permis de conduire a considérablement augmenté ces dernières années en raison du manque d’inspecteurs et de l’allongement des délais d’apprentissage. Passer le permis coûte désormais deux fois plus cher que le budget prévu par le candidat au départ.

Les aides au financement du permis de conduire

Plusieurs aides existent et permettent d’alléger le coût de cette démarche. Il y a d’abord l’aide au permis proposée par Pôle Emploi. L’organisme prend en charge les frais d’apprentissage pour tout ou partie lorsque le candidat au permis de conduire est inscrit au chômage. Il n’existe aucune condition d’âge minimal pour en bénéficier. Toutefois, le demandeur doit être majeur. Pour obtenir cette aide dont le montant est plafonné à 1.200 euros, il faut adresser une demande à une agence Pôle Emploi en remplissant le formulaire 303 associé aux justificatifs requis.

Les candidats âgés de moins de 26 ans et sans condition de ressources peuvent également se tourner vers le permis à 1 euro par jour en s’adressant à une auto-école partenaire de l’opération. Une fois l’ensemble des démarches accomplies, il est possible d’obtenir jusqu’à 1.200 euros selon les cas. Le montant des mensualités doit impérativement être inférieur à 30 euros par mois. Néanmoins, les banques sont encore réticentes à accorder ce type de prêt à cause du manque de garanties. C’est pourquoi l’Etat s’engage à prendre en charge un nombre important de cautions chaque année.

Depuis mars 2017 et grâce à la loi Egalité et Citoyenneté, les salariés et chômeurs peuvent financer leur permis en utilisant les heures de formation accumulées sur leur compte personnel de formation (CPF). Seule condition exigée : le permis de conduire doit contribuer à la réalisation d’un projet professionnel ou favoriser la sécurisation du parcours professionnel du candidat.

Enfin, les personnes handicapées peuvent obtenir une aide d’un montant de 1.000 euros ou 1.300 euros en cas de permis aménagé. Le demandeur doit effectuer les démarches auprès de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph).

Passer le permis en candidature libre, c’est possible ?

Il est tout à fait possible de passer l’examen du permis de conduire en candidature libre, sans passer par l’intermédiaire d’une auto-école. Cela permet d’ailleurs d’économiser les frais de formation. En contrepartie, le candidat doit effectuer lui-même les démarches d’inscription.

Voir aussi : coût et financement d'un permis bateau

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : ubvJhZ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture ...