Vous êtes ici : Les dossiers d'Economie Magazine > Finance > Combien ça coûte de passer son permis bateau ?

Combien ça coûte de passer son permis bateau ?

permis bateau pour navigation sur la mer

Que vous soyez ou non l’heureux propriétaire d’un bateau de plaisance, vous ne pourriez en aucun cas naviguer sur les eaux territoriales françaises qu’à la seule condition d’être titulaire d’un permis de bateau. Pourquoi ne pas profiter de la saison hivernale pour passer votre permis ?

Que dit la loi ?

Depuis l’entrée en vigueur le 1er janvier 2008 des nouvelles réglementations sur la navigation de plaisance, la présentation d’un permis bateau est désormais obligatoire. Et cela dès que l’embarcation est dotée d’un moteur avec une puissance supérieure à 4,5 Kilowatts. Plus précisément, que ce soit sur les mers, sur les lacs, sur les rivières et sur les fleuves, aucun véhicule de plus de 6,11 chevaux ne peut plus être conduit sans ce précieux sésame. Ce qui veut dire que certains voiliers, jet-skis et scooters de mer sont également concernés.

Sans justificatif, ni motif, un contrôle peut être ainsi fait à tout moment par les autorités compétentes. Et la non-présentation du document est immédiatement passible d’une amende de 85 euros. Toutefois, la sanction sera encore plus lourde en cas de défaut du permis puisque la personne fautive devra payer sans délai la somme de 1 500 euros.

Il est d’ailleurs important de souligner qu’à l’instar du petit carton rose, le permis bateau peut être également suspendu ou retiré. C’est généralement le cas si la personne a fait un excès de vitesse, n’a pas respecté les codes de la navigation, ou a piloté délibérément en état d’ivresse. Et malheureusement en cas de retrait, une attente de trois ans est nécessaire pour repasser les examens.

Côtiers, fluviaux ou hauturiers, ces permis bateau sont essentiellement réservés à la navigation des plaisanciers sans but lucratif. En effet, à partir du moment où il y a transport payant de passagers ou de marchandises, le skipper doit justifier de son certificat capacitaire.

Les différents types de permis bateau

Sur l’ensemble du territoire français, on distingue deux grandes familles de permis bateau que sont les autorisations de naviguer en mer, et les agréments de plaisance pour les eaux intérieures. C’est pourquoi vous devez choisir votre type de permis en fonction de votre zone de navigation, de la taille et de la puissance du bateau que vous pensez plus tard conduire.

Seulement réservé aux voies navigables dont notamment les fleuves, les rivières et les canaux, le permis fluvial vous permettra de faire des croisières sur les eaux intérieures françaises. Attention ! Avec ce permis, vous n’avez pas le droit voguer sur des embarcations qui font plus de 20 mètres de longueur, sauf si vous disposez de l’extension "grande plaisance eaux intérieures". Et pour l’obtenir, l’inscription et les examens se font généralement dans un centre de formation agréé.

Autrement, pour visiter les îles bretonnes ou les calanques marseillaises, c’est plutôt d’une autorisation côtière dont vous aurez besoin. Auparavant appelé carte de mer, ce document vous permettra de jour comme de nuit de sillonner toutes les mers françaises. D’autre part, ce permis convient également aux engins maritimes motorisés comme les planches à moteurs, les scooters et les jet-skis.

permis bateau pour navigation fluviale

Ici il n’y a aucune limitation de chevaux pour ce qui est de la puissance du bateau. Le seul impératif est l’interdiction pour l’embarcation de s’éloigner de plus de 11 kilomètres d’un abri terrestre. Mais cette contrainte peut être parfaitement contournée pour ceux qui détiennent le permis hauturier.

Le coût moyen d’un permis bateau

Pour être éligible au permis bateau, vous devez avant toute chose être de nationalité française, ainsi qu’âgé de 16 ans minimum. Vous devez également présenter un certificat médical attestant de vos aptitudes physiques assurant que vous avez à la fois une bonne ouïe et une excellente vue. Quant aux permis hauturiers, les extensions grande plaisance ne sont accessibles qu’aux personnes âgées de 18 ans et déjà titulaires d’un permis côtier ou fluvial.

Mais peu importe le type de permis que vous convoitez, les candidats libres ne sont pas acceptés aux examens. Et le coût moyen de la démarche est de généralement 300 euros, formation et examens compris. En outre, comptez également dans votre budget 100 autres euros pour les timbres fiscaux et les frais de délivrance de votre permis. Enfin, si vous comptez également obtenir l’agrément hauturier, prévoyez tout de même 300 euros supplémentaires.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur l'économie sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : NCW2L2

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires